POURQUOI J’AI DÉSERTÉ LE BLOG AUSSI LONGTEMPS ?

come-back

Je ne sais pas comment amorcer cet article come-back… je ne sais même pas si je vais le publier d’ailleurs… Si c’est le cas je préfère vous le dire de suite… ACCROCHEZ-VOUS ! Parce que ce sera sans aucun doute l’article sans filtre le plus long que je n’aurais jamais écrit jusque-là. Un bougui bougua d’idées, de sentiments que je ressens en ce moment. Des trucs que j’ai besoin de poser par écrit. Bref un bon gros article #MOOD qui vient du cœur quoi !

  • PAS LE TIME ! …

Revenir comme une fleur après aussi longtemps… je ne sais pas si c’est très correcte de ma part… Cette absence, je pourrais la mettre sur le compte de mon déménagement mais ça ne serait pas tout à fait vrai… Je pense que d’autres raisons ont fait que je n’ai pas mis les pieds par ici depuis longtemps… Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit mais je suis une personne qui cogite pas mal et très sujette au stress. Le blog c’était un peu comme …ma petite parenthèse, mon moyen d’évasion, ma bouffée d’air. Sauf que ces derniers mois par ici je le vivais plus comme une source de pression. Je me disais « Il faut que je publie » et non pas « j’ai envie de publier ». Et ça change tout au niveau création de contenu. Je vous en avez fait part dans mes précédents articles. Les photos par ici sont prises par mon amoureux. Avec nos boulots respectifs, nos horaires avaient du mal à se concorder. On avait uniquement  le dimanche pour pouvoir shooter. Et comment dire… Le dimanche après une semaine bien crevante, on avait juste envie de se pauser un peu… je pourrais donc vous mentir là aussi et justifier cette absence  prolongée par de la fatigue aussi bien physique que morale…. Et ça serait réglé ! Mais… je suis au chômage depuis quelques mois, donc du temps en ce moment, j’en ai… Entre deux cartons de déménagement, j’aurais pu vous adresser deux mots par ici… A vrai dire… je n’ai pas vraiment d’explications… mis à part une certaine… LASSITUDE. Pas lassée de m’exprimer, de partager, d’échanger. Non! Mais plutôt lassée de la tournure qu’a pris le monde du blogging…

urbex

  • MON RAZ-LE-BOL FACE A:
    LA COURSE AU NOMBRE ET A LA PERFECTION DU BLOGGING ET D’INSTAGRAM

Aujourd’hui on ne peut pas parler de blog sans son alter ego Instagram. Et l’algorithme sectaire de ce dernier et son culte voué à l’esthétisme parfait ont complètement « gouroutisé » certain(e)s avec les courses aux likes, aux abonnés, aux partenariats, la quête de la photo parfaite etc… Les échanges deviennent de moins en moins sincères et de plus en plus intéressés (et donc de moins en moins intéressants…).  – Soyons clairs ! –
Je ne suis pas en train de jeter la pierre à celles et ceux qui réussissent à percer de manière honnête. Au contraire je trouve ça cool de pouvoir vivre de sa passion! Parce qu’il faut savoir qu’alimenter un blog très régulièrement c’est un sacré boulot! Et c’est toujours gratifiant lorsque le travail fourni est apprécié et reconnu. Mais mentir à sa communauté, en achetant des likes, en achetant des abonnés dans le but de se faire repérer auprès des marques, des agences de presse ou au culot, démarcher carrément elles/eux-mêmes les marques pour décrocher rapidement les partenariats… Où est la passion là-dedans? Et retoucher tellement une photo au point de ne plus reconnaître un paysage ou une personne… Je trouve ça tellement… MALSAIN !!! Surtout dans la relation qu’entretient une blogueuse avec sa communauté ! … Le côté « bonne copine » virtuelle de confiance… Beaucoup ne se rendent pas compte à quel point elles exercent une influence sur des personnes parfois mal dans leur peau.

Mais dans un autre registre, celles et ceux, bien que passionné(e)s, se plaignant du nombre de personnes qui se désabonnent de leurs comptes ou du nombre de personnes qui ne voient pas leur post en raison du nouvel algorithme du Dieu INSTA, qui proposent un partage hypocrite de comptes dans les stories dans l’espoir de récolter plus d’abonnés, l’activation des cloches par ci par là pour être au courant du dernier post de telle ou telle personne, les gens qui ne prennent pas vraiment le temps de vous lire mais qui vous glisse juste une porte d’entrée vers leurs plateformes en guise de commentaire… Bordel que ça m’agace !!

Alors oui je sais, certains diront que c’est « le jeu ma pauvre Lucette »!

Je peux comprendre qu’on puisse avoir envie que notre article sorte du lot quand on y a planché des heures, quand on y a mis tout son cœur. Mais est-ce si grave? Est-ce qu’il faut accabler Instagram pendant des heures, des jours et des mois quand les retours espérés ne se présentent pas ? …Bon ok les gros »influenceurs » ceux qui exercent cette activité de façon professionnelle aujourd’hui…je peux concevoir leur agacement. Les réseaux et le blog sont aujourd’hui devenus leur fond de commerce… Mais à toute autre échelle, ceux pour qui bloguer est un loisir, qui font ça à côté de leur activité principale, juste par passion à quoi ça sert de lyncher Instagram et la Terre entière ?! Lorsque le retour n’est pas à la hauteur de ce que l’on espérait, peut-on juste essayer prendre un minimum de recul et se dire qu’il y a certains articles ou posts qui plaisent moins que d’autres ?  Et quand bien même ça  ne plait pas des masses, ne vous-êtes vous pas fait plaisir de pondre votre billet?  Les quelques personnes que vous avez réussi à intéresser ne comptent-elles pas?  Pourquoi on préfère toujours la quantité à la qualité des échanges ? Pourquoi voue t-on cet espèce de culte au nombre ? Pourquoi cherche-t’on à faire plaisir au plus grand nombre?  C’est un blog bordel ! C’est fait d’abord pour se faire plaisir à soi-même !lieu abandonné

  • MON RAZ-LE-BOL FACE A:
    LA QUÊTE D’UNE SEULE ET MÊME PERSONNALITÉ CHEZ LES BLOGUEUSES/ INSTAGRAMMEUSES MODE

Après oui, je peux comprendre l’envie chez certain(e)s de se démarquer. Mais aujourd’hui on veut se démarquer en faisant tous la même chose ! C’est un cercle vicieux ! Vous vous rendez compte du nombre de blogs mode, beauté, lifestyle répertoriés aujourd’hui ?! Et du nombre de personne qui propose le même contenu à quelques détails près ? Il y a pleins de petits moutons dans une grande bergerie!
Donc les guéguerres de blogueuses mode ayant pris le melon qui pensent créer la mode et la réinventer chaque jour et qui s’autoproclament détentrice du style absolu, avec leurs looks et leurs feed insta qu’elles estiment « trop souvent imités »… ça me fait bien rire cinq minutes mais BORDEL ça m’agace tellement ! ! Alors que
– soyons honnêtes deux minutes ! – tout ce qu’elles font ne sont qu’un copié/coller, un puzzle  de ce qui existe déjà aussi ! Heureusement que le ridicule ne tue pas ! (#BienvenueDansMonBacASable)… 

Tout le monde suit la mode.  – La mode – comme on l’entend au sens premier: je parle par exemple de la dernière petite robe fashion de chez ZARA repérée sur un nombre incalculable de blogueuses/instagrammeuses  ou encore les looks qui se sont démarqués aux derniers défilés et qui ont tellement la côte à la saison venue que certaines sont prêtes à vendre leur personnalité pour être à la pointe de la tendance ! …Suivre la tendance c’est bien mais l’adapter à sa personnalité…c’est mieux !! Mais je parle aussi de mode quant aux sujets à forte portée instagrammable… Bizarrement sur Instagram tout le monde pense la même chose et dit la même chose à quelques mots près. Non pas que les gens n’ont pas le droit de s’exprimer ! Mais ce qui me choque c’est que parfois dans la même journée, en faisant défiler les stories Instagram, je me rends compte que pas mal de blogueuses ont des avis calqués MOT POUR MOT sur un même sujet. Tiens par exemple le sujet du moment:

« Intrusif ou pas la question du bébé quand on arrive sur la trentaine? »

Et bien figurez-vous que les mêmes arguments MOT POUR MOT ont été sortis par une dizaine de blogueuses !
Et des sujets? Je pourrais vous en sortir pleins! Simone Veil, le Féminisme, le Body positive, la Fête des mères, l’Homosexualité, le Véganisme et j’en passe ! Je suis la première à prôner la liberté d’expression. Et je trouve ça génial que les réseaux sociaux nous permettent de nous exprimer, nous mobiliser pour faire bouger les choses. On peut débattre ou être d’accord sur un sujet mais ça serait tellement mieux de l’exprimer avec ses propres mots ! Non? Avec cette façon uniforme de s’exprimer, je comprends mieux aujourd’hui le cliché qui plane autour de la « blogueuse mode » et ce côté superficiel qui en découle…

rooftop abandonné avec vue panoramique sur tout Grenoblesur les toits abandonnés

On le ressent de plus en plus… les blogs ont pris un tournant beaucoup plus professionnel depuis quelques temps. Ce qui n’est rien de mal en soit. J’apprécie les blogs qui ont très bien su concilier leur personnalité, passion et business en toute humilité et simplicité. Mais beaucoup aujourd’hui ne partagent pas ou plus vraiment, n’échangent pas sincèrement mais sont plutôt tombés dans le « M’as-tu vu? » Peut-être qu’ils ne s’en rendent pas vraiment compte. C’est facile de tomber dans ce piège. Trouver un juste milieu dans le fait de bloguer n’est pas simple. Faire le choix de s’exposer à des personnes qu’on ne connait pas vraiment, virtuellement, n’est pas un exercice facile. Surtout aujourd’hui avec l’évolution des réseaux sociaux.  Avec les stories et photos zéro défaut d’Instagram, les snaps et la parole spontanée… on a pas droit à l’erreur ! Il nous est difficile de montrer nos faiblesses, nos complexes, nos craintes par peur de se faire juger. C’est plus simple et plus cool d’afficher la réussite d’afficher une vie de rêve, un corps de rêve, d’afficher l’amour parfait, de cracher notre bonheur en pleine tronche ! … Au final…On attend pas grand chose de l’autre personne qui réceptionne notre post ! Si ce n’est juste qu’il flatte notre ego narcissique… On veut juste lui dire: « Tiens t’as vu comme je suis heureux/se? » ou « t’as vu comment je suis beau/belle? » On est dans une ère où les apparences comptent plus que tout. Tout le monde, directement ou indirectement est dans le contrôle de l’image qu’il renvoie. Et on finit par se perdre à trop jouer à ce jeu là… C’est compliqué aujourd’hui d’être soi-même. Surtout en France avec toutes ces étiquettes qu’on a besoin de coller sur tous les fronts. Encore plus quand on fait le choix de s’afficher publiquement.  – Je pense que c’est pour ça que beaucoup aujourd’hui bloguent plus pour partager sur des sujets qui pourraient plaire au plus grand nombre et moins pour partager les choses qui leur plaisent vraiment. – C’est plus simple de ne pas montrer qui on est en totalité… C’est plus simple de faire un condensé de ce qui marche un peu partout. Et je ne blâme personne car avec le recul, je me rends compte aussi que mon blog aussi était tombé dans ce jeu là. A mon échelle hein! mais oui je suis tombée là dedans. Je me suis PERDUE là dedans. Et au fond… je vous avouerais que c’est certainement pour cette raison que vous écrire par ici me passionnait moins… 

Tout ce speech pour vous dire que j’avais besoin de prendre un peu de recul face à toutes ces choses, finalement futiles, qui m’agaçaient. Et aujourd’hui je ne veux pas ou en tout cas plus m’identifier à ce type de blogging là. Je pense que si je reviens par ici se sera à MON rythme. Je ne m’imposerais plus une cadence pour les posts. Je veux pouvoir me sentir libre et pas contrainte de faire les choses sur cette plateforme qui est avant tout la mienne. Retrouver la passion et l’excitation qui m’animaient à l’ouverture de ce blog. Partager ce que j’aime, ce qui m’inspire sans forcément me limiter à la mode (qui soit dit en passant m’anime beaucoup moins en ce moment). Pouvoir m’exprimer sur des sujets qui me tiennent à cœur parfois futiles parfois plus profonds Je veux que ce blog me ressemble avant tout…

Merci à celles et ceux qui ont pris le temps de lire cet article en entier … et j’espère ne pas avoir vous avoir fait fuir avec ces confessions intimes.

xoxo
Ann XVR 


Retrouvez-moi sur : Facebook – Instagram – Twitter – Youtube

Un p'tit mot ?